Le festiaire : Les dates des cérémonies druidiques

Les dates des cérémonies druidiques sont calculées pour répondre aux grands évènements soli-lunaires du calendrier (solstices, équinoxes par exemple) ; de ce fait elles ne se déroulent pas à date fixe mais  elles sont définies par le cycle de la lune.

Samain est la première cérémonie de l’année celtique.
Elle marque l’entrée de la saison noire dans laquelle l’ombre prédominera jusqu’au solstice d’hiver. 
Elle est traditionnellement célébrée au mois de Samonios, fin octobre début novembre.
Il s’agit d’un moment particulier de l’année, lorsque le monde des morts se trouve proche du monde des vivants.
Les druides sollicitent l’ouverture du Sidhe (monde des morts) afin de reprendre contact avec leurs chers disparus. Les âmes errantes sont invitées à utiliser la voie qui leur est proposée pour changer de plan, ce qui, quelque part, peut-être considéré d’utilité publique.

 

C’est au cours de cette cérémonie qu’il est demandé pardon à l’esprit-groupe des animaux sacrifiés pour notre alimentation.

Les dates des cérémonies druidiques tradition des druides dolmen du Lot mégalithe énergies samaingéobiologie


Génimalakta
ou Alban Arthan ou Modra Necht. Célébration de la Nuit Mère au solstice d’hiver.
Le solstice d’hiver marque le retour de la lumière. Les ténèbres vont peu à peu lui céder la place, le temps du renouveau s’installe.
Au cœur de la nuit la plus longue dans le silence de la Terre endormie, les graines commencent à germer. C’est donc au plus profond de chacun qu’il faut aller chercher la force de la lumière et pour cela, accueillir le pouvoir fertilisant de la déesse Mère.
Jadis, on prélevait une bûche de chêne dans le feu du solstice d’été. Elle devait restituer dans cette période sombre l’énergie solaire qu’elle avait emmagasinée. C’est l’origine de la bûche de Noël. Génimalkta est une période d’attente confiante, souvent célébrée autour du 21 ou du 22 décembre.
La table des agapes est décorée de gui et de fragon.

Guel an heu. C’est la cueillette rituelle du gui.
Elle se situe au sixième jour après la nouvelle lune du solstice d’hiver.
Il s’agit d’un moment important pour les herboristes et tous ceux qui utilisent les simples pour dispenser les soins. Les plantes sont bénies et consacrées.

lugnasad tradition des druides dolmen menhir mégalithe cérémonie rituélie énergies géobiologie
Feu de Tiokobrixtio tradition des druides dolmen menhir mégalithe philosophie géobiologie énergies
Les dates des cérémonies druidiques tradition des druides dolmen philosophie enseignement mégalithe menhir tribann géobiologie
festiaire druidique tradition des druides menhir dolmen mégalithe géobiologie tribann cérémonie satios


Imbolc
 se déroule souvent début février.
C’est une jolie fête, dynamique, joyeuse, pour peu que la météo soit clémente.
Les femmes y tiennent un rôle capital et c’est un bonheur d’avoir au sein du collège une « ban drui » ou femme druide comme officiante.
Avec le soleil nouveau, c’est le bon moment pour la purification.
La maison est superbement décorée. Au dessus de la porte on accroche un bouquet de fragon noué par un ruban rouge. Les agapes sont festives et le dessert est constitué de galettes.

Satios ou Alban Elaris ou Alban Eilir (fête de la Lumière). C’est l’Equinoxe de printemps.
Cette célébration se tient autour des 21/22 Mars. C’est la fête des semailles.
L’équinoxe de printemps est l’époque de l’égalité des jours et des nuits, mais il marque aussi le moment à partir duquel les forces de la lumière vont aller en augmentant.
Il s’agit d’un moment particulier, une porte entre l’hiver et le printemps, entre ce qui n’est plus et qui va advenir.
L’un des sens profonds de Satios est la perpétuation de la vie, dont le symbole est le trèfle.
Pour les druides, il s’agit d’un point d’équilibre entre Imbolc et Beltan, entre la nuit et le jour.
L’équilibre dans leur vie, l’équilibre entre être intérieur et être extérieur.

festiaire des druides tradition des druides tiokobrixtio cérémonie dolmen menhir mégalithe
Les dates des cérémonies druidiques beltan beltaine tradition druidique occitane dolmen menhir mégalithe cérémonie assemblée bosquet
festiaire du calendrier druidique Médiosamonios géobiologie tradition des druides dolmen menhir mégalithe


Beltan
correspond à l’antique fête du solstice d’été, il y a 7200 ans de cela.
Elle est célébrée lors de la première lune de printemps. Sa date varie autour du 1er mai, en fonction des lunaisons. Elle marque le milieu du calendrier celtique, c’est la fête du soleil vainqueur.
La mère de famille, sur l’âtre purifié, rallume le feu de la maison.
Beltan est le pendant de Samain en mode lumineux. C’est le moment où il est procédé à l’ouverture du Sidhe.
La plante du moment est l’arbre de mai ou aubépine, symbole de liberté et de tolérance.

Médiosamonios, aussi appelé Mezheven est célébré au solstice d’été ; la fête se tient autour des 21 ou 22 juin.
Le solstice représente un apogée à partir duquel les jours vont raccourcir.
Les énergies solaires sont au maximum.
Ce moment invite à trouver sa place dans la grande roue du temps.
La nuit de Mezheven précédant la rituélie est marquée par un grand feu qui purifiera les simples dont se serviront les vates pour leurs soins.
C’est aussi le moment propice pour approcher l’esprit du Feu, que les alchimistes appellent la « Salamandre « .
Le lendemain, la cérémonie est axée sur l’énergie de l’eau, laquelle servira aux dilutions et aux soins.
Une fois le feu du chaudron éteint, chaque participant reçoit un tison destiné à écarter de la maison les colères du principe physique de Taranis, le tonnerre.
Cette saison généreuse déverse ses fruits. Pour profiter de la corne d’abondance, il faut respecter, puis honorer la Terre Mère.

Les dates des cérémonies druidiques médiosamonios géobiologie tradition des druides mégalithe dolmen menhir cérémonie druidique
Les dates des cérémonies druidiques mediosamonios géobiologie druides cérémonie tradition druidique occitane dolmen menhir
Les dates des cérémonies druidiques satios tradition des druides cérémonie dolmen mégalithe géobiologie menhir énergies


Lugnasad
se déroule autour du 1er Août.
C’est l’une des grandes fêtes rituéliques solaires de l’année.
Les moissons sont mûres, les nuits sont courtes et claires.
Les druides rendent hommage au dieu des arts et des techniques. Lugnasad signifie « ce qui réunit autour du dieu Lug ».
Ces échanges et la prospérité due aux récoltes font de ce moment la fête de la générosité.
Chaque participant de la rituélie reçoit quelques épis de blé, chargés d’une énergie très positive qui rayonnera dans la maison tout au long de l’année

Tiokobrixtio c’est l’équinoxe d’automne ; la fête se situe autour des 22/23 septembre.
Les druides remercient les dons de la Nature. Les bardes célèbrent la victoire sur les forces malveillantes. Les vates se réjouissent des fruits engrangés.
Avec un grand cycle qui s’achève, les compagnes et compagnons entrent dans une époque de vie intérieure : repositionnement, étude, travail, et donc évolution.
Ce passage représente le chas de l’aiguille. Il est matérialisé par deux bougies allumées figurant la porte qui sera franchie de conserve par le Sanglier et son élève marcassin. Le premier assurant au second enseignement et protection, et l’élève, par ce geste, confirme que la relève est en route et sa détermination sans faille.

Les dates des cérémonies druidiques tribann tradition des druides mégalithe dolmen menhir géobiologie barde vate
Les dates des cérémonies druidiques tradition des druides dolmen mégalithe énergies menhir géobiologie tribann
Les dates des cérémonies druidiques tradition des druides mégalithe dolmen menhir géobiologie spiritualité
Les dates des cérémonies druidiques Lugnasad collège de la tradition druidique occitane mégalithe menhir dolmen géobiologie druides

Retrouvez l’actualité des dates des cérémonies druidiques sur notre page dédiée

© photos D. et G. Le Cossec